Pourquoi mon site internet vaut deux fois moins cher qu’il y a un an ?

C'est l'histoire vraie d'un client dont le site a perdu 50% de valeur en 1 an. Et des explications, finalement simples, de cette perte...

Publié le
14
Feb
.
2024
Mis Ă  jour le
14
Feb
.
2024
À propos de l'auteur

C’est l’histoire (vraie, malheureusement) d’un client qui cherche comment revendre son site de niche, 1 an aprĂšs l’avoir achetĂ©, en rĂ©alisant qu’il ne parvient pas Ă  s’y engager Ă  fond et Ă  faire progresser son investissement.

C’est l’histoire d’un vendeur qui a dĂ©pensĂ© 50 000 euros pour acheter un site il y a un an. Un business qui n’a pas bougĂ© depuis, ce qui est dĂ©jĂ  un point positif, mais qui vaut aujourd’hui, selon notre estimation, pas plus de 25 000 euros...

Commission incluse !

Mais pourquoi mon site vaudrait-il 2x moins aujourd’hui qu’il y a un an puisque RIEN n’a bougĂ© dessus ? Il devrait valoir la mĂȘme chose, je ne comprends pas votre calcul !

Bonne question du vendeur


Sommaire :

Heading

Heading

Heading

Heading
Heading

Quelle est la valeur rĂ©elle d’un site internet ? Une BONNE question Ă  se poser AVANT d’investir


En fait, cette histoire, c’est avant tout l’histoire d’un acheteur, aujourd’hui vendeur, qui il y a 1 an, a payĂ© pour le “potentiel” d’un site et non pour ses rĂ©sultats du moment.

C’est l’histoire d’un acheteur, et ils sont nombreux malheureusement Ă  ĂȘtre dans ce cas, qui s’est basĂ© sur la valorisation voulue du vendeur, et non celle, plus rĂ©aliste, du marchĂ©.

Car des moyens de valoriser un site de niche, il en existe de nombreux


Et selon que vous cherchiez Ă  acheter un site « Ă  l’identique » ou un site « stratĂ©gique », votre perception du prix Ă  dĂ©penser peut amplement varier. Jusque lĂ , rien d’anormal, ni de problĂ©matique : vous analysez, et vous choisissez ce que vous ĂȘtes prĂȘt.e Ă  payer pour mettre la main sur un actif.

Mais s’il y a bien UNE façon d’acheter qui malheureusement repose majoritairement sur du vent, c’est l’approche visant Ă  valoriser le POTENTIEL de croissance d’un site PLUS que la rĂ©alitĂ© de sa valeur actuelle.

Tous les acheteurs recherchent des sites ayant un vrai potentiel de croissance possible.

Tous les acheteurs rĂȘvent de rĂ©duire par 2 la durĂ©e de ROI de leurs investissements en procĂ©dant aux quelques modifications qui feront booster les revenus du site achetĂ©.

Mais finalement, peu d’acheteurs rĂ©ussissent vraiment Ă  rĂ©aliser ce tour de passe passe.

‍

La réalité des chiffres : le potentiel est une idée. Seuls les résultats réels comptent !

Suite Ă  un investissement, la plupart des acheteurs obtient ainsi un ROI fidĂšle Ă  la projection initiale : le site reste stable, avec une variation Ă  +/- 10% sur les annĂ©es qui suivent. Et c’est amplement suffisant pour bon nombre d’investisseurs en quĂȘte d’un placement au rendement attractif !

Quelques uns obtiennent une croissance notable, de 20 Ă  30%, qui permet de rĂ©duire l’atteinte du point d’équilibre et de maximiser le rendement annuel dĂšs la 1ere annĂ©e.

Quelques uns encore plus rares parviennent à faire exploser la valeur générée chaque mois par le site en apportant la mise à jour, le canal ou le produit qui permet de révolutionner le modÚle original.

Pour d’autres, moins chanceux, ce sera une perte de capital, partielle ou totale (perdre tout son capital reste extrĂȘmement rare dĂšs lors que le site achetĂ© a rĂ©ellement Ă©tĂ© auditĂ© en amont). Ou Ă  minima, si le site est conservĂ© (la perte de capitale n’ayant rĂ©ellement lieu qu’en cas de revente anticipĂ©e d’un actif, comme dans l’immobilier ou la crypto), un rendement largement moins intĂ©ressant que celui anticipĂ©.

Dans le cas de notre vendeur, le site est restĂ© stable. La croissance attendue n’a pas eu lieu.

Et pour cause : aucune action n’a Ă©tĂ© menĂ©e pour obtenir cette croissance..

Pourtant, le vendeur avait bien pris soin de lister tout ce qui pouvait ĂȘtre fait, et qui selon lui justifiait amplement de payer bien plus cher que la valeur « rĂ©elle » du site !

AprĂšs tout, il suffisait de dĂ©ployer telle stratĂ©gie, et ‘ajouter tel contenu pour faire EXPLOSER le site !

La « simplicitĂ© » apparente de ces actions justifiait-elle pour autant la sur-valorisation de l’actif ?

Pour moi, la réponse est NON.

Et la perte de 50% de la valeur du site n’est au final pas liĂ©e Ă  une baisse de performance de l’actif, mais bel et bien Ă  
 la mauvaise valorisation initiale de celui-ci !

Le potentiel PEUT se valoriser, par le biais d’un point bonus dans le multiplicateur initial, mais il ne doit jamais prendre le dessus sur la rĂ©alitĂ© des chiffres (trafic, CA, profit) au moment de l’audit.

‍

Notre job chez DotMarket est d’éviter que ce type d’histoire se rĂ©pĂšte.

Malheureusement, nous ne pourrons pas aider ce vendeur Ă  rĂ©cupĂ©rer son investissement initial, mais nous pourrons je l’espĂšre Ă©viter que trop d’acheteurs dans le futur dĂ©pensent 2x le prix pour un site internet et se retrouvent 1 an plus tard dans cette situation


Note : mĂȘme si le site a en effet perdu 50% de sa valeur Ă  la revente, il conserve un rendement Ă  35% annuel amplement satisfaisant aux yeux de nombreux investisseurs ! Une perte de capital surviendrait donc si le vendeur dĂ©cidait de cĂ©der le site avant d’avoir rĂ©cupĂ©rĂ© 50% de sa mise initiale. Au delĂ  de la 2eme annĂ©e, toute revente Ă  50% du prix initial offrirait un ROI nul ou lĂ©gĂšrement positif. Au delĂ  de la 3eme annĂ©e, toute revente rĂ©sulterait tout de mĂȘme sur une plus value intĂ©ressante !

D’ailleurs, que vous dĂ©cidiez de faire appel Ă  DotMarket ou non, la prochaine fois que vous achetez un site internet, vous pouvez obtenir une valorisation relativement fiable de celui-ci sur la base des informations Ă  ta disposition via notre outil gratuit d’estimation.

Elle vous donnera au moins une idée de la marge existante entre la valorisation probable et celle attendue par le vendeur !

Sources & ressources utiles :

Vendre

“J’ai vendu mon business
 et maintenant, je fais quoi ??” Attention Ă  la dĂ©prime du vendeur
.

Une vraie question à vous poser pour éviter ce qu'on appelle "la déprime du vendeur". Cette phase peu évoquée et anticiper qui peut suivre la cession de votre projet de ces derniÚres années.

Nov 27, 2023
Lire l'article
Vendre

Shopify Exchange ferme : quelles alternative pour vendre votre site Shopify ?

7 alternatives Françaises à la marketplace de Shopify (Shopify Exchange) qui a fermé définitivement ses portes.

Nov 27, 2023
Lire l'article
Vendre

Comment reconnaĂźtre un bon courtier pour vendre mon site internet en toute confiance ?

Un bon broker ne sera donc pas forcément tendre avec vous. Mais ce n'est pas son rÎle. Voici ce que vous devez en attendre.

Nov 27, 2023
Lire l'article

D'autres articles que vous pouvez consulter

Presse

[Humanoïd/EBRA] - Nouvelle acquisition média via DotMarket.eu

En rendant possible l’acquisition par HumanoĂŻd (Groupe Ebra) du mĂ©dia indĂ©pendant Lemon.fr, DOTMARKET met en lumiĂšre un marchĂ© dĂ©laissĂ© par les cabinets M&A traditionnels grĂące Ă  une Ă©niĂšme opĂ©ration rĂ©alisĂ©e au cours des douze derniers mois.

Feb 15, 2024
Lire l'article
Juridique

La vente d’un fonds de commerce ou la cession des droits sociaux : quelles diffĂ©rences ?

DĂ©couvrez les Ă©lĂ©ments clefs Ă  prendre en compte lors de la vente d’un actif ou d’une sociĂ©tĂ©.

Nov 22, 2023
Lire l'article
Optimiser

10 + 5 actions concrĂštes pour booster la valorisation de ton site

10 + 5 actions bien concrĂštes pour augmenter sensiblement le prix de vente possible de ton site internet (contenu, blog ou e-commerce) !

Nov 26, 2023
Lire l'article
COOKIES

En utilisant ce site Web, vous acceptez automatiquement que nous utilisons des cookies. En savoir plus

J'AI COMPRIS